Charles a suivi les traces de son grand-père et père, en devenant à son tour producteur de miel à Cancale. Il représente donc la troisième génération et passera prochainement la main à sa belle-fille.

 

Ses ruches, réparties sur le littoral de la côte d’Emeraude, produisent différents miels aux saveurs particulièrement puissantes et amples (dont sarrasin, châtaignier et un très fin miel du littoral, 15 variétés au total). Il produit également de la propolis, qu’il ajoute dans ses bonbons au miel. Et ça change tout !  

Leur puissance aromatique provient du fait que, contrairement à l’immense majorité de la production, son miel n’est jamais chauffé pour être mis en pot. Ainsi il lui faut une semaine entre la récolte et la préparation pour le conditionner, au lieu d’une journée lorsqu’il est chauffé (à 60-70°c, ce qui détruit saveurs et vitamines).  

Ses miels sont distribués dans des établissements étoilés mais il ne cherche pour rien au monde la célébrité ni à croitre en volumes.

 

Charles réalise tout de A à Z, y compris la fabrication des ruches ! (il va chercher le bois dans les Landes).

C’est un personnage « fort en gueule », jusqu’au-boutiste et sans compromis. Passionné, cela va sans dire. Il n’utilise bien sûr aucun adjuvant et encore moins de sucre, cela va sans dire.

 

Son petit atelier est situé à deux pas de la pointe du Groin, battue par vents et marées (je n’exagère rien, j’y habite), donnant d’un côté au Nord direction les iles Anglo-normandes et à l’Est, d’où l’on aperçoit le Mont Saint-Michel.

06 41 97 62 74